Régler sa position sur le vélo | Conseil Sportif #1

Mis à jour : févr. 18

Vous commencez à pratiquer le cyclisme ? Chaque 15 du mois découvrez un conseil sportif du SCO Cyclisme Angers. Pour ce mois de Janvier, nous insistons sur la bonne position à trouver sur son vélo.




La hauteur de selle est une cote qui mesure la distance entre l’axe de pédalier et le point d’assise de la selle.

La selle doit faire l'objet d'un réglage précis parce qu'elle détermine le rendu et le confort de pédalage. Elle doit être posée horizontalement ou très légèrement inclinée vers l'avant. Une bonne hauteur de selle permet donc au genou d'être très légèrement fléchi lorsque la pédale est en bas. Aucun déhanchement ne doit être constaté de l'arrière lors du pédalage. Si la selle est trop haute, il se produit un déhanchement fatigant pour les muscles du dos. L'angle du genou, lorsque la pédale est au point mort bas, est compris entre 150 et 155°.

Pour déterminer la hauteur de selle, et quelque soit la méthode, le principal repère du cycliste est de mesurer son entrejambe. C’est la distance sol/entrejambe (en butée du périnée).

Pour trouver sa hauteur de selle idéale, il suffit donc d’utiliser la formule suivante :


Hs = E x 0,885

Hs = hauteur de selle

E = entrejambe (cm)

Toute modification du réglage de la hauteur doit être progressive (jamais plus de 2mm a la fois)



L’allonge est une cote qui représente la distance entre le bec de selle au sommet des poignées de frein.

Une bonne allonge permet d’optimiser l’utilisation des muscles du dos permettant de stabiliser le vélo et d’augmenter l’énergie transmise entre les segments du corps. Si l’allonge est trop importante, le muscle du grand dorsal, qui relie le bassin au bras, entraine celui-ci vers l’avant qui va venir solliciter énormément les quadriceps. Ce qui est idéal pour les démarrages violents mais dans une durée limitée car ils sont peu endurants et produise beaucoup d’acide lactique. Si au contraire l’allonge n’est pas assez importante, le bassin se met en rétroversion. Ce sont les muscles de la partie postérieur de la jambe qui effectue la majeure partie du travail, ils sont très endurants mais peu explosif. Il est donc primordial de rechercher un bon compris. Il est préférable de commencer avec une allonge légèrement trop courte que légèrement trop longue. L’allonge est réputé correct lorsque le cycliste, assis sur la selle les mains sur les poignets de frein, les coudes légèrement fléchis, le moyeu de la roue avant est caché par le haut du cintre.

Comment savoir si on a une bonne position ?

Quelques critères facilement discernables permettent de savoir si on a adopté une bonne position :

  • A l'arrêt, le poids doit se répartir presque également sur la selle et sur le cintre. Notez qu'une potence un peu plus longue entraine un peu plus de charge sur la roue avant, ce qui augmente la stabilité et rend la direction plus maniable,

  • Le cycliste ne doit ni sauter ni se déhancher quand la cadence de pédalage devient élevée. Dans l'effort, il ne doit pas avoir tendance à avancer ou à reculer sur la selle,

  • Toutes les phases de pédalage doivent s'enchaîner facilement, sur le petit comme sur le gros braquet,

  • Les douleurs dorsales et lombaires révèlent souvent d’une mauvaise position.

Si il est nécessaire, tout changement devra être graduel pour donner aux muscles le temps de s'adapter et éviter des douleurs articulaires.

Les cales des chaussures sont placé de manière à ce que le milieu de la bosse formée par l’articulation du gros orteil avec le premier métatarsien se trouve à la verticale passant par l’axe de la pédale.



Par Alexis Bricard, étudiant IFESPA.


#SportAngers | #LaDalleAngevine | #LaForceDuSCO

88 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Garage Saint Maurille

Club labellisé

Club

Partenaires

Boutique

Galeries

06 72 22 68 39

© SCO Cyclisme Angers Tous Droits Réservés