Théo Moreau, DeafChampion Olympique 2022, "...c'est une grosse satifaction personnelle !".

Habitué aux épreuves de triathlon & duathlon, Théo Moreau, licencié depuis 3 ans au SCO Cyclisme Angers, a eu la chance d'être sélectionné pour représenter l'Equipe de France aux Deaflympics 2022 se déroulant à Caxias do Sul dans le sud du Brésil. Une semaine plus que réussie puisqu'il ramène une médaille d'or et une expérience toute nouvelle.


Théo Moreau, célébrant son titre.
Théo Moreau, célébrant son titre.

La semaine brésilienne vient de s'achever pour Théo Moreau, 28 ans et triathlète licencié au Manitou SC. Aligné sur 4 épreuves, la semaine fût très dense et intense en émotions lorsque l'on sait qu'il put décrocher la médaille d'or sur le Contre-la-montre individuel. Il revient avec nous sur sa semaine :


Comment s’est passée l’acclimatation à ton arrivée au Brésil ?


J’ai mis 2/3 jours à me remettre du décalage horaires. Les jambes allaient de mieux en mieux après 3 jours. Le dénivelé est complètement différent de l'Anjou. J’ai mis 3 jours également à me réhabituer aux dénivelés. Sur les routes, il fallait faire attention pendant l’entraînement, il y avait beaucoup de gros trous et les Brésiliens roulent très vite et ne font pas attention.


Globalement, comment se sont déroulés les épreuves ?


J’avais 4 épreuves. Le Sprint sur 1000m, j’avais pour objectif d’être bien classé. Cette épreuve a servi de « réveil musculaire » pour le Contre-la-Montre (CLM). Même si sur cette épreuve l’attente était longue car les organisateurs s’étaient perdus à plusieurs reprises dans le tableau de qualification.


Ensuite pour le CLM, c’était mon jour, les jambes étaient là. Le matériel n’a pas eu de problème. Les conditions météorologiques aussi (15°C et pas de pluie). J’ai oublié mon capteur de puissance donc j’ai tout fait aux sensations et cela a été bénéfique car j’étais focalisé à rouler et non à regarder les chiffres.



La course en ligne, j’avais pour rôle d’amener mes deux coéquipiers au sprint. Donc toute la course je contrais les attaques, j’allais chercher les échappées pendant 100km. Je suis tombé au début de la course, j’ai perdu un peu d’énergie à rattraper le peloton. J’ai été lâché par le peloton à 8km de l’arrivée...Mais mon travail a été récompensé par les deux médailles de mes deux coéquipiers !


La course aux points a été un calvaire pour moi, je n’avais pas de bonnes sensations. Je n’avais pas de jambes du tout. J’ai été éliminé à mi-course.



Quel sentiment cela fait d’être champion olympique ?


Après le CLM , j’ai repensé à toutes les galères que j’ai eu avec le vélo (vol, réglages en 2 mois, et s’habituer au nouveau vélo un mois avant le départ ). C’est un soulagement et une grosse satisfaction personnelle ! J’espère que ce titre me donnera des opportunités par la suite.



Que retiens-tu de cette semaine ?


C’était une super expérience d’être dans une délégation où on est bien entouré (kiné, coach, dirigeants). Et les rencontres avec d’autres sportifs, l’ambiance incroyable quand on est accueilli à l’hôtel avec la médaille. Pour ma part, j’ai gagné une médaille et je fais gagner mes coéquipiers donc mission réussie !



Marie Rivereau (licenciée au SCO Angers Athlé) est, elle-aussi, sacrée championne olympique, qu’est-ce que cela fait de partager cette récompense à 2 ?


Il n’y a pas de jaloux , on a tous les deux ramenés une médaille d’or. L’aventure brésilienne partagée à deux avec en plus deux médailles c’est top !


Quels sont tes prochains gros objectifs ?


Prochain objectif : les championnats de France Duathlon & Triathlon Longue Distance puis les championnats d’Europe Triathlon Longue Distance et pour finir les championnats du Monde Half Ironman.

80 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout